Il qualifie les enseignants de « pirates » : grave dérapage d’Ahmed Ouyahia

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après un silence inexpliqué qui aura duré plusieurs semaines, le premier ministre et secrétaire général du RND, Ahmed Ouyahia, s’exprime et commente l’actualité nationale et commis un grave dérapage. Il qualifie les enseignants grévistes de « pirates ». S’exprimant à l’occasion de la célébration, ce vendredi à Biskra, de l’anniversaire de création du RND, le premier responsable du gouvernement critique, en effet, « le recours à la grève illimitée » qui « n’existent, selon lui, qu’en Algérie ».

Outre la grève des enseignants, Ahmed Ouyahia s’exprime aussi sur la grève des médecins résidents. « Nous ne voulons pas un désert médical dans le pays », lance-t-il. Selon lui, « certaines revendications des médecins résidents ne sont pas réalistes ».

« Il y a des devoirs à accomplir avant de demander des droits », enchaîne-t-il, en critiquant aussi l’initiative lancée, cette semaine, par le parti des travailleurs (PT) qui a appelé, le président Bouteflika, à aller « vers l’élection d’une assemblée constituante ». « Cette démarche n’est pas innocente », soutient-il, sans pour autant expliquer pourquoi.

Démenti cinglant au ministre des finances

Abordant la révision du système des subventions, le premier responsable du RND Ahmed Ouyahia a adressé un démenti cinglant à son ministre des finances, Abderrahmane Raouia. Alors que ce dernier avait annoncé, à partir de Dubaï, la suppression, à l’horizon 2019, des subventions du carburant, le chef du RND affirme le contraire.

« Il n’y aura pas levé des subventions sur les produits de première nécessité. Ni le lait ni le carburant ne seront touchés par une quelconque révision des subventions », souligne-t-il. Ahmed Ouyahia dénonce, dans la foulée, ceux qu’ils appellent « les marchands de la politiques qui ont sauté sur l’occasion afin d’accuser l’état de vouloir appauvrir le peuple après les déclarations d’un responsable Politique (Raouia, ministre des finances) », explique-t-il.

Massinissa Ikhlef

 

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :