Tariq Ramadan reste en prison

La cour d’appel de Paris vient de rejeter le recours fait par l’islamologue Tariq Ramadan à propos de sa détention provisoire.

Invoquant son état de santé, « il serait souffrant d’une sclérose en plaques et d’une neuropathie », les avocats du théologien suisse ont demandé la remise en liberté de leur client, mais l’expert médical, désigné par la chambre d’instruction, a jugé bon de maintenir sa détention.

Écroué à la prison de Fleury-Mérogis le 2 février pour viols, dont l’un sur personne vulnérable, après les plaintes déposées par deux femmes fin octobre, Tariq Ramadan, nie toutes les accusations portées contre lui, il a exprimé ça en refusant de comparaître à cette audience.

Y.B

%d blogueurs aiment cette page :