Abdelkader Bouazghi à Bouira: « nous collectons moins d’un quart de litres de lait produit.»

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdelkader Bouazghi, a déclaré, hier, lors de sa visite dans la wilaya de Bouira, que sur « 4 milliards de litres de lait produit chez nous, nous ne  collectons que 900 millions.» Tout le monde connait la pénurie qui touche régulièrement la filière du lait et les fâcheuses conséquences qui en découlent pour le citoyen. Et quand, est jointe à cette pénurie, la mauvaise distribution, on s’imagine facilement le désarroi des Algériens devant une situation qui rapplique souvent et relative à ce produit de première et de large consommation. Selon le ministre, la solution serait dans « une commission qu’il envisage d’installer et qui se penchera sue ces perturbations » dont il n’exclut pas que « les consommateurs, i e nous les Algériens, seront en partie responsables.» Toutefois, Abdelkader Bouazghi rassure que « le lait sera disponible pendant tout le mois du mois de ramadan prochain.» Quant à la production oléicole, elle semble satisfaire le ministre puisqu’elle s’est stabilisée autour de 80 millions de litres annuellement. Les terres agricoles relevant du domaine privé de l’État et concédées aux particuliers sont de l’ordre de 190 000 sur 220 000 concessions. Le ministre a visité également la Foire de l’olive à M’Chedallah, où il a entendu les agricultures se plaindre du manque des circuits de vente de l’huile de l’olive. Pour une wilaya agricole comme Bouira, le ministre n’a pas caché sa déception attendu que sa production est en deçà de ses capacités. Aveu de ministre.

Les élus RCD interpellent le ministre de l’agriculture.

Au cours de la même visite et au niveau du CFPA de Raffour,  des Elus du RCD ont interpellé le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche au sujet du manque des surfaces d’irrigation alors que la wilaya de Bouira dispose de trois grands barrages. « Ce qui manque,  ce sont les réseaux d’adduction d’eau. » ont-ils déclaré à l’adresse du ministre. La déforestation systématique et effrénée au niveau de certaines régions de la wilaya  a été aussi un sujet d’inquiétude qui a  été posé au ministre de la République. « Arrêter ce déboisement  abusif  et reboiser les surfaces dénudées afin d’éviter les glissements de terrain et l’érosion » ont été les offres des édiles de la population. L’habitat groupé, avec toutes les commodités y afférentes afin de rapprocher la population des lieux de pâturages et des terres agricoles de montagne, a été la troisième proposition des élus du RCD.

    Slimane Chabane

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :