Chute de deux étages pour notre enseignement supérieur

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le recule et le déclin médiéval continuent de manière étourdissante à tous les niveaux de notre Société. De façon pyramidale, du sommet de l’Etat en passant par la Justice, l’Enseignement, les marchés de gros et ceux parallèles, la SONATRACH qui signe à Paris des accords pour une prise en charge de sa Communication, jusqu’au point où l’illettrisme et le gh’youlisme ont atteint l’os du citoyen au plus bas niveau.

Les étudiants qui n’ont jamais fait grève pour exiger l’amélioration et la hausse de niveau de leur enseignement, se rendent à leur campus pour surveiller les couples qui s’éloignent un peu trop des regards inquisiteurs et aussi pour râler contre de mauvaises notes qui leur sont attribuées.

Le dernier massacre contre l’esprit rationnel s’est produit aujourd’hui à l’Université de Bouira. Un groupe qui n’ont d’étudiants que le nom, mécontents des notes affichées, se sont rués vers le rectorat pour y séquestrer le Recteur. Effrayé et apeuré, ce dernier a pris la fuite, connaissant la sauvagerie de nos « futurs cadres de la Nation ». Mal lui en prit, il fait une chute du 2ème étage de l’Etablissement. Voici le triste constat de l’ambiance qui règne dans nos temples du Savoir…

Même tristesse, même niveau matelas, l’information rapportée au sujet d’une dame au hidjab bien serré, prônant aux devants du drapeau national et du portrait du Président qui déclare : « Les handicapés ne servent en rien le pays. On devrait arrêter les dons de l’Etat évalués à…4000 DA ! ». Cela devient trop grave, au-delà de l’inhumanité de cette quidam, elle devrait être jugée avec ou sans son hidjab pour non assistance à personne en danger. Déclaration discriminatoire portant atteinte à l’ordre moral, et appel à la haine.

Voire, tentative préméditée de crime contre les minorités qui plus est sont handicapées.

M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :