L’association «AGIR » : d’une gestion traditionnelle à une gestion professionnelle des associations

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’association «AGIR» pour le développement et l’épanouissement de la jeunesse a organisé des ateliers au niveau de la maison de la culture Ali Zamoum de la ville de Bouira. Il s’agit d’ateliers d’ «écriture de projets» au profit des associations de la wilaya de Bouira. Une formation qui a touché 20 membres issus de 10 associations et qui a trait à la manière avec laquelle « les animateurs du tissu associatif pourront rédiger leurs projets et mobiliser leur financement » selon Rosa Redjdal, cheffe de projet au sein de l’association organisatrice. Le dit projet intitulé «Algéria 2.0», financé par l’ambassade des Etats Unis et MEPI (Middle East Partnership Initiatives) comporte plusieurs programmes dont la « formation de formateurs » qui consiste en la formation d’animateurs d’associations, les « jeunes en action » qui inclut des ateliers de formation en « technique d’écriture de projets » et à moyen ou long terme « une foire des associations.» le projet «Algéria 2.0 », d’une durée de 13 mois, a également pour buts de faire passer le tissu associatif de la wilaya de Bouira d’une gestion traditionnelle à une gestion professionnelle et ce par le renforcement des capacités techniques d’animation et d’organisation du tissu associatif, la création d’un réseau « AGIR » des associations …elle (l’association «AGIR ») se situe sur 04 axes d’intervention que sont l’environnement, la citoyenneté, l’entreprenariat et la mobilité des jeunes. Afin de sélectionner les associations participatrices, il est d’abord fait appel à candidatures avant de trier les plus performantes et qui répondant aux critères arrêtés. Les ateliers tenus du 16 au  17 mars courant ont pout thème l’initiation à la technique de la GCP. Selon le formateur consultant, Hamza Korteby, la GCP (Gestion des Cycles de Projets) est un langage universel, c’est une technique actuellement utilisée par les associations, les Etats, l’ONU … une technique sans laquelle vous ne serez pas pris en compte car ces organismes exigent l’élaboration de projets par GCP. Elle comporte plusieurs étapes dont la programmation, l’identification, la formulation, la planification, le financement, la mise en œuvre et l’évaluation. Elle dispose aussi d’outils comme l’analyse et la planification qui eux, comprennent la problématique, les objectifs, la stratégie d’intervention, le budget, le financement et la mise en œuvre, le suivi et l’évaluation … cette façon de faire, moderne et donc plus efficiente, permettra aux associations qui ont, jusque là fonctionné d’une manière archaïque et dépassée, de sortir des sentiers battus et d’aller de l’avant dans leurs activités en tant qu’acteurs de la société civile, dans le but d’être plus efficace.

                                                                                                  Slimane Chabane  

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :