Médecins résidents : boycott des DEMS et des dizaines de d’arrestations

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Boycott des examens et intervention musclée de la police. La fac de médecine de Ben Aknoun a été le théâtre, aujourd’hui, d’interpellation de plusieurs médecins résidents venus soutenir leurs collègues spécialistes en ophtalmologie qui ont boycotté, pour la deuxième fois consécutive, les examens de la spécialité (DEMS), programmé pour la journée d’hier.

En effet, plusieurs dizaines de médecins résidents se sont présentés à la faculté de médecine de Ben Aknoun pour afficher leur refus de passer ce test. Ils sont soutenus par leurs collègues des autres spécialistes qui ont été empêchés d’accéder à l’établissement, par un impressionnant dispositif policier dépêché sur les lieux dès les premières heures de la matinée.

Selon des témoins sur place, les policiers n’ont pas hésité à charger et à interpeler les contestataires de manières violentes. Embarqués dans des fourgons, des dizaines de médecins ont été conduits vers différents commissariats de la capitale. Leurs téléphones et papiers d’identité ont été saisis par la police.

Le mouvement de protestation s’est ensuite poursuivi à l’hôpital Mustapha Bacha où un impressionnant dispositif policier a été mis en place au environ de 11h00 pour bloquer tous les accès à l’intérieur de l’établissement où se sont rassemblés plusieurs dizaines de médecins résidents.

Vers 16h00, le CAMRA annonce, sur sa page Facebook, la libération des personnes arrêtées. « Les médecins résidents qui ont subit injustement des arrestations au cours de la journée ont été libérés. De ce fait, nous appelons l’ensemble des résidents à reprendre l’activité de garde à compter de 16h », explique le CAMRA.

Le Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) a dénoncé « les agissements des forces de l’ordre en cette matinée ». Selon les médecins résidents, le ministère de l’enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique a fixé, entre le 18 mars et le 12 avril 2018, les dates des examens pour l’obtention du Diplôme d’études médicales spécialisées (DEMS) dans 67 spécialités « sans prendre en compte la proposition du Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA), qui a demandé, lors de sa rencontre avec le ministre, une durée suffisante pour se préparer à ces épreuves ».

Pour rappel les candidats au DEMS avaient décidé, la semaine dernière, de boycotter les examens « jusqu’à satisfaction de toutes leurs revendications ». Cette décision avait été prises à la suite d’une réponse « défavorable des responsables du ministère lors d’une réunion avec des membres du bureau national du Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) ».

Massinissa Ikhlef 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :