Après cinq mois passés à la tête de l’APC Le maire de Boumerdès claque la porte

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le P/APC de Boumerdès, M. Khalouf Atmane, élu sur la liste du parti El Mostakbel lors des élections de novembre 2017, a claqué la porte de la mairie. Cette démission qui intervient quatre mois après son installation, est motivée par les pressions exercées sur lui dans des affaires de gestion de sa collectivité, précisent des élus. Il aurait, selon nos sources, subi des pressions pour la signature de devis établis dans le cadre de travaux dictés par une commission technique de la ville de Boumerdès installée par la wilaya (Covib). Jugeant les prix exorbitants, l’ex P/APC a refusé de signer de tels documents surtout que la plus part des travaux entrepris n’étaient pas accomplis lors de sa mandature. Outre cela, l’APC connait depuis quelques semaines des problèmes inhérents aux luttes entres élus de différents partis politiques nés au lendemain de l’investiture de Atmane Khalouf à la tête de cette localité, qui, depuis plusieurs années fait face à d’interminables problèmes non résolus. Jamais, la commune n’a connu une stabilité à même d’assurer son développement. Les habitants sont confrontés à un quotidien des plus difficiles alors que l’APC possède des atouts lui permettant de tirer profit de sa situation géographique qui est proche d’Alger ainsi que de son littoral peu exploité. 

ZitouniYoucef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :