APW de Tizi Ouzou : Les élus du RCD estent le wali en justice

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le conflit qui oppose les élus du RCD à l’exécutif FFS, FLN et RND de l’APW de Tizi Ouzou revient au-devant de la scène et franchi une nouvelle étape.

En effet, dans une déclaration diffusée aujourd’hui, le groupe des élus RCD annonce avoir mis sa menace à exécution en estant le wali en justice. «Trois (3) affaires ont été enrôlées en date du 19 avril 2018 auprès du tribunal administratif et notifiées au wali, par huissier, en date du 23 avril 2018» affirment les élus du parti de Mohcine Belabbas. Ces affaires concernent l’annulation des délibérations portant l’adoption du règlement intérieur, la désignation des vices présidents et, enfin, la constitution des commissions permanentes.

Les élus du RCD annoncent, par ailleurs, «qu’en attendant que tribunal administratif statue sur ces affaires, une procédure en référé sera engagée pour demander le sursis à exécution des délibérations objet de l’action dans le fond». Ils s’appuient sur une réponse du wali à leurs courriers dans laquelle le premier magistrat de la wilaya confirme «que le règlement intérieur de l’APW adopté par la majorité FFS, FLN et RND comporte de nombreux articles contraires à la réglementation. De ce fait, le wali ne l’a pas approuvé et l’a retourné au P/APW, en date du 31 janvier, pour sa mise en conformité» lit-on dans cette même déclaration.

Les élus du parti de Mohcine Belabbas dénoncent «l’attitude irresponsable du P/APW» qu’ils accusent «de se complaire dans l’illégalité» puisque, ajoutent-ils, «près de 3 mois après le rejet du wali, le P/APW n’a rien entrepris pour rendre le fonctionnement et l’organisation de l’Assemblée conformes à la loi». Cette attitude, déplorent les élus, «entache sérieusement la crédibilité d’une institution élue sensée être exemplaire». «L’essentiel pour lui (le P/APW, ndlr) étant de maintenir l’illusion d’un groupe d’élus du FFS soudé.

Une deuxième lecture du règlement intérieur fera voler en éclat une cohésion de façade ; il est vrai que la course aux postes rémunérés a fait de nombreux déçus parmi ceux qui en ont été éjectés» poursuivent-ils. Pour finir, le groupe APW du RCD s’engage à ne pas baisser les bras et poursuivre son «combat avec tous les moyens légaux pour faire triompher le droit et démasquer ces intrus qui n’ont d’autres soucis que de s’accrocher aux maigres privilèges que leur confèrent leurs postes», conclut la déclaration.

Rabah Kacimi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :