Présidentielle 2019 : le FLN lance officiellement son appel au 5ème mandat

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le FLN appelle officiellement à un cinquième mandat du président Bouteflika. Il exhorte le chef de l’Etat à briguer à « poursuivre sa mission entamée 1999 ». C’est le secrétaire général de l’ex-parti unique, Djamel Ould Abbas, qui lance officiellement l’appel « des militants » à l’adresse du chef de l’Etat.

« Les militants du FLN demande et souhaite la poursuite de la mission du président Bouteflika à la tête de l’Etat, comme il l’a fait depuis 1999 », affirme-t-il, à l’ouverture, aujourd’hui à Alger, d’une rencontre avec les cadres de son parti.

Brandissant des documents, présentés comme étant ses demandes qui lui sont parvenues de la base, Djamel Ould Abbas « assure qu’il n’est que l’intermédiaire en sa qualité du chef du FLN, colonne vertébrale de l’Etat ».

« Le dernier mot revient au président de la république », dit-il, toutefois. A quoi joue le secrétaire général du FLN. Connu pour ses sorties farfelue, Djamel Ould Abbas s’est spécialisé, ces dernières années, dans la collecte des motions de soutien pour la candidature du président Bouteflika.

Il a tenté de manœuvrer depuis le début de l’année en cours. Il y a quelques semaines, il avait traduit devant la commission de discipline du FLN le député du parti, Baha Eddine Tliba qui s’est précipité de lancer une coordination pour le cinquième mandat du président Bouteflika.  Pourquoi Ould Abbas a-t-il décidé de lancer cet appel actuellement ? Il y a certainement une arrière-pensée. Celle-ci a un lien avec le maintien de son ennemi juré au sein du pouvoir, en l’occurrence Ahmed Ouyahia, à la tête du gouvernement.

Massinissa Ikhlef 

 

 

 

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :