Sidi Aich : Tentative d’immolation menaces d’incendier le siège de l’APC.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Tôt le matin, la population de la ville de Sidi Aich s’est réveillée par une rumeur faisant état d’une tentative d’immolation par un individu.

Arrivée sur place, à 8 heures du matin notre collaborateur a constaté de visu l’individu en question perché sur le toit d’un ancien hangar faisant, jadis, office de marché couvert non loin du siège de l’APC. Il agitait une bouteille pleine d’essence et un briquet devant les regards médusés des agents de la protection civile, de quelques policiers et d’un grand nombre de curieux parmi la population locale.

Aux environs de 9 heures des cocktails molotove pleuvaient sur le siège de l’assemblée qui n’est qu’a six mètres à vol d’oiseau du lieu. Il décline ses exigeantes aux policiers et membre de la protection civile. Il demande la présence du maire pour lui délivrer une autorisation et lui concéder une parcelle de terrain au niveau du marché à bestiaux de la commune et ce pour y exiger une étable, dit-on dans l’entourage du maire qui refuse ce chantage.

Rencontré non loin du lieu, M. Abahour Abdenour, édile de la ville de Sidi Aich nous raconte la genèse d l’affaire. Il dit en substance : « l’individu est récidiviste et le procureur de la république est au courant.  Le Lundi 02-04-2018, il s’est présenté à mon bureau me demandant de lui concéder une parcelle de terrain au marché à bestiaux de la ville, ce que j’ai refusé. Il est sorti, et y est revenu dix minutes plus tard muni d’une bouteille d’essence et agitant un briquet menaçant de s’immoler à l’intérieur même de mon bureau. Réfléchissant sur les lieux et pensant à le sauver et à sauver les employés et l’édifice, j’ai réussi à le calmer en lui fournissant une autorisation sans même passer par les services habilités.  Le danger passé, j’ai procédé à l’annulation de la dite autorisation et au dépôt d’une requête près du procureur de la république le Jeudi. Le Dimanche 08 Avril, il a demandé une audience à laquelle j’ai accédé pour lui notifier l’annulation de la dite autorisation. » Ajoute le maire. « Après quoi il est sorti non sans menacer de revenir le lendemain bruler tout. », « chose qu’il a faite aujourd’hui ( Ndlr : Lundi 09 Avril) .»

Notons enfin que la personne en question à lancé plusieurs cocktails et est descendu du toit et s’est permis de rentrer au siège de l’APC auquel il a tenté de mettre feu et en sortir librement.

B. B

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :