Alger : 1er congrès des jeunes progressistes, Madjid Belkai nouveau coordinateur

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le 1er congrès des jeunes progressistes du RCD (Rassemblement pour la Culture et la Démocratie) s’est tenu les 03 et 04 Mai dernier au niveau de Zéralda. Plus de 1 000 congressistes venus des quatre coins du pays ont assisté aux travaux de ce conclave qui a tenu toutes ses promesses. Le Président du RCD, Mohcine Belabbas, comme à son habitude, a, en ouverture du congrès tenu un discours sans ambiguïtés sur l’actualité politique nationale. Jugeant que « les conditions ne sont pas réunies » pour une présidentielle que le conseil national aura à trancher ultérieurement, le Président du RCD a été tranchant en déclarant «Plus que jamais, l’Algérie a besoin d’un président qui fixe le cap et ouvre des perspectives et non d’un président qu’on exhibe épisodiquement pour leurrer l’opinion sur sa bonne santé. »

Vers la fin des travaux, les délégués au congrès ont adopté les textes de leur organisation dont le règlement intérieur. Question organique, un nouveau président des « jeunes progressistes » a été nommé par le président du RCD. Il s’agit de Madjid Belkai en remplacement de Nassim Yassa, premier responsable de la structure depuis 2015. De nouveaux défis attendent les jeunes militants dans un pays où ceux qui gouvernent ont tous dépassé l’âge de « raison » empêchant ainsi les jeunes générations d’émerger pour prendre en charge les problèmes de la nation et de se prendre en charge. Entre le discours de certains responsables dont le premier «ttab djnanou », clamant que les jeunes doivent s’investir dans la gestion du pays et la manière avec laquelle ils s’accrochent au pouvoir, ils restent aux jeunes progressistes d’activer et de réfléchir à leur écouter leur carrière politique.

 

                                                                                      Slimane Chabane

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :