Bouira, le groupe APW du RCD dénonce la censure et les intimidations

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

« Un pouvoir illégitime, sclérosé dans ses intimes convictions staliniennes et attaché à sa politique liberticide » tels sont les qualificatifs dont a usé le groupe APW du RCD Bouira, dans une déclaration rendue publique aujourd’hui. C’est à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse, coïncidant avec le 03 mai, que les élus du RCD (Rassemblement pour le Culture et la Démocratie) à l’APW  (Assemblée Populaire de Wilaya)  de Bouira ont  tenu à se solidariser avec les journalistes. Cette corporation qui « a payé un lourd tribut fait de martyrs de la liberté et de la démocratie, continue de subir sans répit la censure et l’intimidation » ont ajouté les Elus progressistes. Ces derniers dénoncent la situation qui est faite aux journalistes d’être « toujours abonnés aux guichets de la police politique et des parquets aux ordres du Sultan. » La pratique de l’autocensure est alors érigée  «pour sauver leur essentiel vital » lit-on dans la même déclaration. Malgré « la constitution, les textes législatifs, les traités internationaux parafés et les discours publics tenus par les tenants du pouvoir qui plaident tous et sans ambiguïté pour le libre exercice de la presse et pour le droit du citoyen à l’information », les professionnels de la presse sont soumis à un harcèlement et à une pression qui ne dit pas son nom. Pour le groupe APW du RCD,  Leur Rassemblement qui « est né pour un idéal démocratique rêvé par nos martyrs de la guerre de libération nationale et ceux de la post indépendance ne compte pas laisser faire la niveleuse liberticide » assure, à l’occasion de la journée internationale de la liberté de la presse, l’ensemble de la corporation journalistique de « notre soutien complet et sans réserve dans ses luttes pour davantage de libertés. »  L’implantation « d’une maison de la presse à Bouira, le service public qui doit être le souci de la radio locale ainsi que la répartition équitable de ses horaires entre les deux langues nationales et officielles doit être de mise » ont été aussi les exigences des Elus RCD à l’APW de Bouira.

 

                                                                                                                                                                                                                            Slimane Chabane  

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :