Chorfa (Bouira) la voie ferrée bloquée pour la deuxième journée consécutive

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La voie ferrée a été bloquée par des citoyens de la localité de Toghza, municipalité de Chorfa, une cinquantaine de kilomètres à l’Est du chef-lieu de la wilaya de Bouira. Pendant toute la journée d’hier mercredi  09 mai et celle d’aujourd’hui jeudi 10 mai, les habitants de la dite localité, en colère, ont protesté de la sorte contre le « recrutement occulte et sans transparence » d’employés des chemins de fer par le district d’At Mansour de la SNTF (Société Nationale du Transport Ferroviaire), selon des manifestants. La gestion dans la clarté de « l’aide à l’habitat rural » a été également une des revendications des protestataires qui accusent l’APC de favoriser des proches familiaux et/ou politiques.

Cette localité qui a bénéficié de la réalisation d’un stade et dont la population a aussi vu cette infrastructure « prendre une autre direction » a été une autre revendication inscrite dans l’agenda des citoyens qui ont fermé la voie ferrée. L’antenne administrative de l’APC de Chorfa, située dans le village de Toghza qui a fonctionné depuis son ouverture a vu ses portes fermer par la nouvelle équipe d’obédience FFS depuis son installation suite aux résultats des élections communales de novembre dernier.

Le district d’At Mansour de la SNTF a porté plainte contre des citoyens, membres du comité de village dont des militants du RCD qu’il accuse d’être derrière l’action de fermeture de la voie ferrée. Convoqués par la gendarmerie, ces derniers ont été relâchés après audition.

Cependant, les citoyens ne comptent pas en rester là si leurs revendications ne sont pas satisfaites. Ils appellent à d’autres actions afin de voir leurs doléances pris en charge. Ces doléances sont soutenues par les comités de village et les Elus locaux du RCD.

 

Slimane Chabane

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :