Elections municipales en Tunisie, les premières depuis 2011 après 04 reports  

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les premières élections municipales après la chute du régime de Benali en 2011 ont lieu aujourd’hui en Tunisie. Quelque 5 369 892 électeurs sont attendus pour exprimer leur choix sur les personnes qui auront la responsabilité de la gestion des collectivités locales. Les dernières municipales en date ont eu lieu en 2010 sous le régime du parti unique. Cette échéance électorale a été renvoyée à plusieurs reprises. Elle avait divisé la classe politique et la société civile par rapport à la date de sa tenue. Elle forme la troisième étape du processus de transition démocratique en Tunisie après l’élection de l’Assemblée nationale constituante en 2011 et les élections présidentielle et législatives de 2014.

Ces élections municipales qui viseront à faire élire les représentants de la population dans 350 circonscriptions municipales et 24 conseils municipaux répartis sur l’ensemble du pays ont également pour finalité la mise en place des premiers conseils municipaux dans un régime décentralisé basé sur le principe de la gouvernance locale.

Selon la loi électorale tunisienne, les sièges à pourvoir seront répartis sur les circonscriptions à la représentation proportionnelle au plus fort reste.

Quant aux listes électorales en lisse, leur nombre est de 1055 listes partisanes, 860 indépendantes et 159 listes de coalition qui vont se disputer les votes de plus de 5 millions d’électeurs ce dimanche. La tranche d’âge des candidats est de 50 %  pour les moins de 35 ans. Alors que les femmes sont tête de liste à 30,33 %, 13 hommes et 5 femmes dans 18 listes sont des candidats porteurs de handicap.

S’agissant du contrôle de l’opération électorale, l’Union européenne a dépêché une Mission d’Observation Electorale (MOE) formée de plus de 87 observateurs dont 07 analystes.

Le vote des militaires et d’autres corps de sécurité a eu lieu le 29 avril dernier. Le taux de participation s’est avéré très faible avec 12%. En effet, sur un total de 36495 militaires et sécuritaires inscrits au registre des électeurs, 4492 seulement se sont rendus, dimanche dernier, aux urnes. Les boites de vote des militaires seront scellées jusqu’au jour du dépouillement. Afin d’éviter de connaitre la tendance de leur vote, Les bulletins des militaires seront mélangés avec ceux des civils.

 

                                                                                  Slimane Chabane                                                                                                                        

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :