Etats-Unis/Corée du Nord, le sommet Trump/Jong-Un compromis ?

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le sommet américano-nord-coréen de Singapour semble compromis ou du moins pourrait ne pas se tenir à la date prévue pour le 12 juin prochain.  Alors qu’il était annoncé en grandes pompes depuis plus d’un mois, c’est le président nord-coréen Kim Jong-Un qui a annoncé sa probable annulation suite à des manœuvres militaires conjointes américano-sud-coréennes tout près des côtes de la péninsule. Ces manœuvres ont été dénoncées par les responsables de la Corée du Nord car les présentant comme une menace pour leur pays alors qu’ils ont montré leur disponibilité pour une dénucléarisation de leur arsenal militaire. Cette offre de l’arrêt des essais nucléaires a été qualifiée de « sérieux » par le président américain lui -même, ce qui l’a amené à accepter le principe d’une rencontre le 08 mars dernier.

« Il est possible que ça ne marche pas pour le 12 juin », a dit Donald Trump, assis dans le Bureau ovale aux côtés de son homologue sud-coréen Moon Jae-in. « Si la rencontre n’a pas lieu, elle aura peut-être lieu plus tard », a-t-il ajouté évoquant « certaines conditions », sans préciser lesquelles. « Nous voulons nous assurer que nous sommes sur la même longueur d’ondes au sujet du contenu de ce qui sera discuté », a ensuite dit le secrétaire d’État américain Mike Pompeo à la presse. Mais « nous travaillons toujours en vue du 12 juin, nous ferons tout notre possible pour que cette rencontre soit une réussite », a-t-il ajouté, assurant être « optimiste ».

Kim Jong-un a lui opté pour une tonalité nettement optimiste, se disant convaincu que le sommet à venir serait « couronné de succès » et que Donald Trump serait l’acteur central d’un « tournant historique » sur la péninsule.

Il faut rappeler que Washington exige une dénucléarisation complète. Interrogé sur la volonté réelle du dirigeant de la Corée du Nord de renoncer à l’arme nucléaire, le président américain a déclaré que ce dernier était « très sérieux », mais il a reconnu ne pas pouvoir prédire l’issue de la rencontre.

Depuis l’annonce de cette rencontre, des déclarations euphoriques ont été faites ici et  là.  Toutefois, beaucoup d’observateurs se sont par la suite montrés pessimistes quant à un accord entre les deux « ennemis » d’hier.

 

                                                                                  Slimane Chabane

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :