Kits du ramadan, le nombre de pauvres augmente en Algérie

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

De plus en plus, le nombre de pauvres augmente dans notre pays. Quasiment, à chaque mois de ramadan, on remarque que le chiffre de couffins à distribuer pour les familles nécessiteuses est de plus en plus nombreux au niveau de toutes les communes. Dans la wilaya de Bouira, alors que durant l’année 2017, on a recensé 35 000 familles nécessiteuses, pour le mois de carême 2018, ce sont 44 052 familles qui ont été dénombrées, soit 9 000 de plus. Cette année, le kit que recevra chaque foyer est évalué à 5 000 DA et qui comprendra, entre autres, 25 kilos de semoule, 05 kilos de sucre, 01 kilo de café, 05 litres d’huile …

Comme il est de coutume, les organismes et institutions qui vont financer l’achat des kits sont les communes, la wilaya, Sonatrach, le ministère de la solidarité …

Avec une enveloppe financière estimée à 161.050. 000,00 DA, ce ne sont pas moins de 37 891 couffins qui vont être acquis au profit des familles pauvres de la wilaya de Bouira.

Quant aux restaurants pour la rupture du jeûne, il est prévu l’ouverture de 17 pensions dont 06 par les APC, 06 par le mouvement associatif  et  05 par des bienfaiteurs privés. Ces lieux de restauration distribueront 11 700  repas dont la moitié sera consommée sur place et l’autre moitié est destinée à être emporté par des  particuliers dans le besoin. Les endroits réservés à ces restaurants n’ouvriront qu’avec l’autorisation d’une commission qui sera composée de représentants de la santé, la protection civile, la direction du commerce, la DASS et qui sera chargée de visiter ces lieux et de voir leur conformité en matière d’hygiène, notamment.

En sus de cela, l’opération « circoncision » des enfants nécessiteux sera lancée au cours du même mois pour être clôturée vers l’Aïd.

Toutefois, le désordre ; bousculades et anarchie, qui a caractérisé  la distribution des kits, d’un côté et l’humiliation qui touche les personnes venues recevoir leurs couffins plaident en faveur de la proposition de remettre aux bénéficiaires de cette aide des chèques. On en parle depuis des années mais on ne l’a pas encore fait.

 

Slimane Chabane

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :