Le clan des Baloul écarté de la direction : « l’assainissement » commence au FFS

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ils faisaient la pluie et le beau temps au FFS pendant de longues années. Aujourd’hui ils sont carrément mis hors circuit. Il s’agit des cousins Baloul qui formé, avec le temps, une sorte de cabinet noir qui a tenté de s’accaparer cette formation après le décès de son chef historique, Hocine Aït Ahmed.

Eux et leur clan pourraient être effacés complètement du parti, à la faveur des prochaines échéances internes. Les signes avant-coureurs de leurs déchéances sont désormais perceptibles. Parmi ces signes, il y a leur mise à l’écart de la direction du parti.

En effet, aucun des Baloul ne fait partie désormais du secrétariat du parti. Du même pour leurs proches. Il semblerait que l’assainissement évoqué par Ali Laskri commence déjà. En effet, enclenchée à l’occasion du congrès extraordinaire du parti, tenu le 20 avril dernier, le « changement » se confirme avec la désignation des membres du secrétariat national de cette formation.

Annoncée, ce samedi à l’issue du Conseil national extraordinaire du parti, la composante du secrétariat national contient plusieurs surprises. La volonté de rompre avec « le système » imposé, de longues années durant, par les cousins Baloul et leur proches, est clairement affichée.

La nouvelle direction du parti est composée de nouvelles « têtes ». Des jeunes sont nommés à la tête de plusieurs postes. Des anciens cadres écartés font également leur came back, à l’image des anciens premiers secrétaires, Ahmed Djedaï et Abdelmalek Bouchafa ainsi que les anciens députés, dont Dalila Taleb et Malek Sadali. Ces derniers travailleront dans le cadre d’une nouvelle structure, baptisée « cabinet conseil » rattaché directement au premier secrétaire, Mohamed Hadj Djilani.

Ce dernier et l’instance présidentielle ont rappelé aussi aux affaires les cadres marginalisés, dont le sénateur Moussa Tamadartaza, nommé secrétaire national à l’analyse et à la prospective et Madjid Lamdani et secrétaire national aux finances et à l’administration.

Massinissa Ikhlef 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :