Les Imams se révoltent contre Dieu Bouteflika

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

On ne se révolte pas contre quelqu’un qui a décidé de s’appeler l’immortel sans passer par l’Académie française. L’Association des Imams d’Algérie, tout comme l’Association des parents d’élèves, les retraités de l’ANP, et les médecins résidents, grognent. Mais ils ne voient point de solution à leur problème.

La grève des Résidents est grave. Très grave. Quel est le pays qui peut se passer de ces médecins ? Aucun, sauf l’Algérie qui fait le pied de grue devant les installations pétrolifères de Hassi Messaoud pour espérer une augmentation du baril.

Imaginez les, les yeux arrondi, l’iris dilaté, les lèvres baveuses à attendre que l’or noir jaillisse des entrailles d’une terre qu’ils n‘ont même pas fertilisé. Et qu’il côute » 100 Dollars.

Au lieu de se rendre à Dieu, les Imams préfèrent se tourner du côté du Trésor national. Grand bien leur fasse puisque Dieu n’a pas pensé que ces énergumènes pouvaient exister.

« Dieu est en retard » est un roman majestueux de la belle Baby de Budapest.

Tout cela pour dire que les Imams ont droit de manifester même si leur projet de Société n’a rien à voir avec le mien.

Parce que, eux pensent à la troisième mosquée du monde, pendant que moi je rêve de la première Université de la planète.

PS : Pourquoi les Palestiniens et les Syriens se font tuer devant un silence mortel de la communauté internationale ? Selon Baby l’auteur de Budapest, et dont je partage l’avis, Dieu tout comme les pompiers, arrivent toujours en retard.

A lire absolument : « Dieu est en retard » Collection Blanche – Gallimard.

M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :