Raffinerie italienne de la Sonatrach: une mauvaise affaire?

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La Sonatrach aurait hérité d’un boulet en Italie. Quelques jours seulement après l’annonce du rachat de la raffinerie appartenant à Exxon mobile la presse italienne évoque une très mauvaise affaire pour la société nationale.

Cette dernière devrait, selon les mêmes sources, s’acquitter de charges très lourdes qui devraient être assumées par Exxon mobile. Selon la presse italienne, citant la mairesse de la ville d’Augusta, Cettina Di Pietro, les responsables de la Sonatrach ont été avertit à l’avance sur le coût trop élevé de la dépollution du sol exigé par les autorités italiennes.

En effet, dans une déclaration de presse la mairesse d’Augusta, Cettina Di Pietro s’est dite « profondément étonnée de la précipitation des autorités algériennes pour le rachat de la raffinerie Esso ». Et d’ajouter que lors de « sa dernière réunion avec les représentants de la Sonatrach et à leur tête Ould Kaddour, elle avait essayé de les avertir des énormes coûts de dépollution du sol que le nouvel acquéreur doit supporter, des coûts qui avoisinent le demi-milliard d’euro sinon plus ».

Ainsi, si elle ne respecte pas son engagement, la Sonatrach risque de très fortes amendes et même une perte sèche avec la fermeture de la raffinerie. « Si les travaux de dépollution ne seront pas respectés et dans les délais prévus pour protéger les eaux souterraines comme entendu avec Exxon mobile l’ancien propriétaire, la Sonatrach risque d’énormes amendes et probablement la fermeture du site », précise la presse italienne.

Pour rappel, le rachat de la raffinerie par l’Algérie « est mal vu par les élus siciliens qui œuvrent depuis des années pour la fermeture définitive de ce site trop polluant, qui a profondément altéré les eaux souterraines de l’île ».

Cettina Di Pietro avait annoncé, le 9 mai dernier sur page Facebook, qu’elle avait reçu des garanties sur la protection de l’environnement et le maintien des emplois. « J’ai reçu une délégation de la société algérienne Sonatrach qui a acquis une branche d’entreprise d’Exxon mobile, y compris l’usine et les dépôts de lui Augusta. Au cours de cette réunion, j’ai demandé et reçu des garanties quant à la volonté d’investir sur notre territoire, en garantissant le niveau actuel de l’emploi, avec des possibilités de croissance dans l’avenir, ainsi que le respect de tous les aspects liés à la protection de la santé, de la sécurité et de l’environnement », indique-t-elle.

Massinissa Ikhlef

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :