2e Festival international des films d’écoles Tizi Ouzou au rendez-vous du 7e art

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Ce jeudi a eu lieu, à la cinémathèque de la capitale des Genêts, le coup d’envoi du 2e Festival international des films d’écoles (Festimaj).
Cette manifestation placée, cette année, sous le thème générique « L’éducation à la paix », a vu la projection de cinq films d’animation, en l’occurrence « Au fil de l’eau », « On veut tous aller à l’école », « Manolo », « Le trésor oublié » et « Mémo ».
Bien que prévu sur une seule journée (c’est très court, en effet), ce rendez-vous du 7e art a attiré l’attention d’un public, certes peu nombreux, mais néanmoins captivé par les thématiques proposées dans ces films, tous d’origine étrangère, la production locale étant la grande absente de cette édition 2018.
Initié par le réalisateur Arab Yazid, membre du jury international du Festival, en collaboration avec l’agence événementielle « Epsilon Communication », ce rendez-vous vise, selon Arab Yazid l’introduction de « la culture cinématographique dans les écoles ». Evoquant la production nationale de films pour enfants, le réalisateur révélera qu’elle « existe mais reste encore très timide en l’absence d’espaces de diffusion », il soulignera encore qu’« il faudrait d’abord réussir à ancrer cette culture dans nos écoles et chez nos enfants pour ensuite susciter une production ».
Concernant l’aspect organisationnel du festival, Yazid Arab fera savoir que des démarches vont être entreprises auprès du ministère de la Culture pour « pouvoir mieux préparer la prochaine édition qui aura lieu, soit à Tizi-Ouzou ou à Alger et, partant, susciter et promouvoir une production nationale ».
Revenant sur le thème de cette édition, il notera que « L’éducation à la paix » est un thème qui « donne un souffle porteur d’espoir et reflète les préoccupations des enfants et des jeunes quelle que soit leur nationalité ».
De son côté, Faroudja Metref, directrice d’Epsilon Communication, indiquera que « l’intérêt de cette édition est de formaliser le rapport avec la direction du Festival en vue des futures éditions ».
A noter que les thématiques de l’environnement et de la santé ont également été soulevées par le programme de ce festival dont la première édition remonte à l’année 2013.
Kahina A.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :