Au port d’Oran, la viande était bourrée de cocaïne !

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Il y a quelques jours, la télévision publique a annoncé dans un « âadjil » au J.T que l’Armée algérienne a intercepté un bateau en provenance de l’Amérique du sud chargé de viande rouge à notre bonne attention. Le bateau contenait en plus de la came, plus de 700 kg de came ! Depuis, les jeûneurs délirent et divaguent sur leur chorba les soirs à venir.

Pour ceux sceptiques jusque-là, preuve est donc donnée par le MDN lui-même que la drogue dure est belle et bien introduite en Algérie. Et comme il est connu de tous que les consommateurs de ce produit hard ne sont pas du même niveau social et financier que les petits mehchaïchya et voleurs de pharmacies d’hôpitaux à des fins barbituriques, il est à se demander de quel rang sont ceux dépendant d’el ghobra, cette onéreuse poudre blanche… ?

Avant ce scoop MDééniste, nous allions vous conter, toujours dans le sillage du mois de Errahma et du Pardon, l’histoire d’un étudiant de Bab Ezzouar diabétique qui, en compagnie de deux amies s’est permis le plus normalement du monde à respecter les recommandations de son médecin, à savoir ne pas jeûner. Malheur lui en pris puisqu’il est aussitôt apostrophé par un barbichetteux en termes durs. Dix minutes plus tard, l’étudiant malade et ses deux camarades sont entraînés de force dans une salle par une dizaine de gus appelés par le premier apostropheur où il sera passé à tabac. On ne sait pas ce que les deux filles ont dû endurer.

La victime ayant été se plaindre à la sécurité du campus entend cette réponse cinglante : « On ne peut rien faire, tu n’avais qu’à ne pas manger ! ».

De vous à moi, je préfère 700 kg de cocaïne à un seul barbu, fou sans avoir fumé le moindre pétard !

M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :