COCAINE GATE : rumeurs et confusions

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Dans notre édition d’hier nous donnions un certain nombre d’informations relatives au dossier de la cocaïne dont la suspension du chef de sureté de wilaya d’Alger. Ce dernier a été effectivement longuement entendu dans son bureau par un groupe d’enquêteurs qui en sont repartis tard dans la nuit. Pendant tout ce temps, son absence dans les réseaux radios de la police, la levée impromptue de postes de contrôle fixes de la sureté urbaine dans la capitale et le silence des autorités sur cette audition ont conforté plusieurs sources dans le fait que le limogeage avait suivi le passage des enquêteurs. Il s’avère que, pour l’instant, ce fonctionnaire est encore en poste.

Par contre, pour d’autres sources, le colonel Abdelkader Berrahal, Commandant du Groupement Territorial de la Gendarmerie Nationale d’Alger, a, pour ce qui le concerne, été relevé de ses fonctions. Son remplaçant serait le colonel Boukhelda, actuellement commandant du groupement de gendarmerie de la wilaya de Tlemcen. En d’autres cieux et pour ses situations moins critiques, le procureur de la république doit à l’opinion publique un point de presse quotidien sur les activités et décisions de justice sur une affaire qui ébranle les institutions et indigne le citoyen. Sans attenter en rien au secret de l’instruction ni à la présomption d’innocence, ce minimum de fonctionnement administratif mettrait un terme aux rumeurs qui peuvent attenter à l’honneur d’innocents, désinformer le citoyen ou, plus grave, nourrir les guerres claniques qui se font toujours au détriment de l’éthique républicaine.

Younes Lakrib

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :