FFS : Ali Laskri dénonce un « travail de sape » des proches du cabinet noir écarté

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’instance présidentielle du front des forces socialistes (FFS) dénonce le « travail de sape » des partisans de l’ancien cabinet noir écarté à l’occasion du congrès extraordinaire du parti, tenu en avril dernier. C’est Ali Laskri, membre influent du présidium, qui monte une nouvelle fois au créneau pour signaler les agissements « de militants immatures politiquement », qui tentent, selon lui, de semer la division des rangs du parti.

« Il y a une pratique désormais intolérable. C’est celle de militants sans maturité politique qui font un travail fractionnel en dehors du parti, dénigrant leur direction à travers les réseaux sociaux, ou bien agissant déguisés à l’intérieur du parti pour diffamer, désinformer et entraver la dynamique de changement à la fois des hommes et des méthodes de travail », accuse Ali Laskri, dans son allocution prononcée, aujourd’hui devant le membre du conseil national du parti, réuni en session ordinaire.

Le porte-parole de l’instance présidentielle du FFS ne désigne pas les auteurs de « cette pratique intolérable », mais il fait sans doute allusion aux proches du cabinet noir qui n’ont pas digéré leur mise à l’écart des portes de responsabilité, dont l’ancien chef du groupe parlementaire, Chafaâ Bouaiche, des responsables de fédérations et des élus locaux qui sentent aussi que leur tour ne tardera pas à arriver.

Ainsi le président de l’APW de Tizi Ouzou, Youcef Aouchiche qui attend avec impatience le renouvellement partiel des membres du Conseil de la Nation pour venir s’installer au Sénat, risque de tout perdre en raison de son engagement avec le cabinet noir.

Ali Laskri définit, au passage, la feuille de route de la nouvelle direction du FFS. « Garants de l’unité et de la stabilité du parti nous appelons l’ensemble des militants à œuvrer dans la cohésion et l’intérêt supérieur du parti, à éviter toute discrimination dans le fonctionnement de nos structures et à favoriser tout ce qui peut contribuer au rassemblement de notre base », explique-t-il.

Dans son discours, il insiste sur « les débats libres au sein des structures du parti qui doivent être la règle ». « Les critiques constructives et les propositions des militants véhiculées de bas en haut permettront d’améliorer le fonctionnement du parti et redonner confiance à nos militants », ajoute-t-il.

Appelant les membres du conseil national et les militants du parti à être « rassembleurs tout en étant vigilants face à l’adversité », Ali Laskri trace la feuille de route du parti, en prévision du 6ème Congrès.

« Après la mise en place du Secrétariat national et du Comité d’éthique puis le renouvellement des Commissions du Conseil National aujourd’hui, nous allons procéder prochainement au renouvellement des Fédérations et des Sections, à l’organisation de l’Audit et à la préparation de la Conférence Nationale des Elus », détaille-t-il, en conviant « l’ensemble de nos militants à apporter leur contribution à la bonne exécution de ces opérations pour la réussite de notre congrès rassembleur ».

Massinissa Ikhlef 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :