GENDARMERIE ET POLICE : VERS DES NOUVELLES RADIATIONS ?

Depuis une semaine des centres de décisions stratégiques pour la sécurité nationale sont l’objet de décision et de remaniement dont les tenants et les aboutissants sont abandonnés à une spéculation qui peut exposer le pays aux pires dangers. Incompétences ? calculs ? dissensions de décideurs mal gérées ?..  Le citoyen algérien découvre chaque jour que le service public est le lieu où s’affrontent des intérêts qui sont souvent à l’opposé de ce que nécessite le sens de l’Etat.

Depuis plusieurs heures maintenant, Alger bruisse de rumeurs concernant de probables remaniements dans la gendarmerie.

C’est ainsi qu’Ameslay a appris que le commandement de la gendarmerie nationale connaitra probablement à son tour de nouvelles destitutions dans la foulée du cocïane-gate. Le général major Menad Nouba, commandant de la gendarmerie nationale, devrait incessamment être remplacé par le général Ghali Benleksir, actuellement commandant régional de la gendarmerie à Blida.

Par ailleurs, on apprend de même source que le chef de sureté de wilaya d’Alger, Nordine Berrachdi, a été relevé de ses fonctions aujourd’hui et qu’il a aussitôt été auditionné par la gendarmerie.

Younes Lakrib

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More

%d blogueurs aiment cette page :