Hamel, El Aouana et Ouyahia

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Deuxième décret du PAPC d’El Aouana :
« Dans le cadre du développement du tourisme, ordre est donné de planter des tentes, avec thé, cacahuètes et ringuila sans compter un zeste de coc et la tenue correcte exigée : Djellaba et barbe fournie ». Réaction première de Sid el Mir : « Le décret portant interdiction du short existait déjà. Je n’ai fait que le reconduire ». Réaction d’un « idiot » du village : « Le terrorisme aussi existait, vous n’avez donc plus qu’à le reconduire ».

Malgré un démenti menteur de la DGSN niant tous les agissements reprochés au chauffeur de mister Hamel, ce dernier ne fait plus partie du 1548. La maison de verre de Bab El Oued, traînera désormais une réputation peu enviable. Sensée être le nerf de la sécurité du pays, elle était finalement infestée de casquettes tout juste utiles à matraquer et à réprimer les médecins résidents, les maquisards anti-terroristes, les militants de la cause amazighe, les retraités, les anciens de l’ANP etc…

Historiquement, cela frise la honte des Institutions étatiques : un chemin parsemé de gaffes allant des répressions de 2004, et d’autres années jusqu’à l’inconcevable et intrigant assassinat de Ali Tounsi.

Qui aurait pensé un seul instant, même parmi les pires ennemis de la DGSN que notre Police nationale était pourrie, ripou et baignant dans des eaux nauséabondes et calamiteuses qu’elle était sensée purifier !? Personne. Personne sauf ceux qui en ont été à la tête. Tête d’hydre oserions nous dire.

Néanmoins, l’opération à la latino-américaine menée par la justice laisse entrevoir une lueur d’espoir et de volonté de grande lessive. Opération qui dénote de l’état désastreux de nos services de sécurité. Dieu merci, on n’a pas eu besoin d’une invasion étrangère pour nous en rendre compte. L’œuvre de nettoyage est venue d’hommes algériens escrocs et nullement d’une main étrangère comme veut le faire croire Ouyahia à un peuple qu’il continue de considérer idiot. Si le premier ministre veut plus de détail sur le bilan de 20 ans de règne et l’état de son pays, il n’a qu’à sortir dans la rue et interroger les 40 millions d’ « idiots ».

Aux dernières nouvelles, JT à l’appui, le ministre de l’Intérieur, Bédoui, a félicité Hamel pour son abnégation et pour l’accomplissement honorable de toutes les tâches qui lui ont été confiées.

Là, vraiment, on nous prend pour des c…

M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :