Justice : le blogueur, Merzoug Touati condamné à 7 ans de prison en appel

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le blogueur Merzoug Touati ne quittera pas la prison. Le juge près la cour de Bejaia en a décidé ainsi, à l’issue du procès en appel de ce jeune poursuivi pour « intelligence avec une puissance étrangère », suite à la diffusion sur Internet d’un entretien avec un diplomate israélien.

Certes la peine a été réduite de trois ans par rapport au verdict prononcé par le tribunal de la première instance, mais la condamnation reste très lourde : 7 ans de prison ferme. « Un verdict digne des années de plomb », commente un des défenseurs des droits de l’homme sur sa page Facebook.

Pour rappel, Merzoug Touati avait été condamné, le 24 mai, à 10 ans de prison et à une amende de 50 000 dinars algériens pour des publications en ligne. Ce procès en appel s’est tenu sous haute tension. Plusieurs dizaines de citoyens, dont les militants et des élus locaux du RCD, se sont rassemblés, dès les premières heures de la matinée devant le tribunal.

Ils ont dû faire face à une véritable répression des policiers présents en force sur les lieux. En civil et en uniforme, les policiers n’ont pas hésité à procéder à des arrestations d’une quarantaine de personnes, dont l’élu APW du RCDA, Reda Boudraâ et le maire du Chemini Madjid Ouddak.

  Massinissa Ikhlef 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :