Les Contradictions Et Les Feintes Malhonnêtes Du Pouvoir

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Si l’on devait attribuer un prix à la personne qui a utilisé le plus de fois des mots presque synonymes comme : ponctions, taxes, augmentations et tous autres monèmes se rapprochant de ces vocables, Ahmed Ouyahia se l’attribuerait haut la main.
A chacune de ses nominations au poste de premier Ministre, il fonce tête et cervelle baissées sur ces pratiques sadiques comme s’il insinuait clairement aux citoyens algériens de se révolter. Depuis la fameuse vignette automobile qui devait disparaître au bout de deux années, les ponctions sur salaires (des petits ouvriers bien sûr), les ponctions sur l’eau et l’électricité, jamais il ne s’est dessaisi de cette macabre découverte que même le Plan Marshall n’avait pratiqué à un point aussi métronomique.
Parallèlement, jamais il n’a eu le courage de s’attaquer aux salaires des riches comme les résidents de Club des Pins, des députés et des rétributions mirobolantes des cadres de Sonatrach aujourd’hui dirigée par un ancien tolard détourneur.
Cette fois-ci, la géniale idée est de surtaxer non pas les importations de kiwi et de sous vêtements féminins, mais la simple attribution des documents d’état civils. Viendra, paraît-il, même le jour où la fiche familiale sera taxée en fonction du nombre d’enfants. Nous nous sommes posés la question : pourquoi une telle mesure anti peuple ?
Des esprits bien ou malveillants, c’est selon, analysent que cet acte lui est imposé afin de précipiter son départ alors qu’il a été désigné, la semaine passée, pour représenter le président de la République à la rencontre pour le règlement de la crise libyenne !
Autre paradoxe, un de ses propres Ministres (Bédoui en l’occurrence), déclare publiquement que ce projet est loin d’être entériné. Ballon de sonde, mépris des Algériens ou véritable discorde au sommet ? Mystère et boule de cacophonies « ulcérantes ».

Bouteflika est heureusement là pour s’opposer et annuler les décisions de son premier ministre, diront certains.
M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :