Quelle lecture au défi de Hamel ?

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le directeur général de la DGSN vient d’être débarqué après des déclarations publiques dont on peut retenir plusieurs choses. L’essentiel de son message était adressé à l’institution judiciaire à laquelle il concède une confiance conditionnée par la détermination à ne reculer devant aucune pression quant à la nécessité de mener à bien et complétement l’instruction du dossier des 701 kilos de cocaïne.

Depuis le déclenchement de cette affaire à l’instigation des autorités espagnoles, trois institutions à savoir l’armée, la justice puis la police se sont prononcé publiquement avec des stratégies de communication différentes voire opposées sinon polémiques.

On sait que c’est la DGSN qui a saisi « le fond documentaire » du principal inculpé Chikhi dit El Bouchi. Des fuites laissent entendre que certains films sont de teneurs explosives et impliqueraient de hautes sphères du pouvoir.

Lors de sa prise de parole, le général Hamel, le visage à la fois grave, tendu mais résolu, assure que l’ensemble de ces éléments de preuves seront traités au cours de l’instruction, ajoutant à trois reprises que rien ni personne ne peut arrêter l’institution (la police ndlr) … qui est au service des citoyens et de l’intérêt général. Quelles sont donc ces forces occultes qui seraient tentées de soustraire des documents importants pour la manifestation de la vérité, de détourner la police nationale de sa vocation de service public. C’est la première fois qu’un haut responsable d’un service de sécurité en fonction prononce ce genre d’avertissements en prenant à témoin l’opinion publique.

La question en soulève d’autres encore plus importantes. Pourquoi Monsieur Hamel a-t-il pris le risque de lancer des défis si peu coutumiers des us politiques algériennes ? A-t-il agi de sa propre initiative ou sa mise en garde est-elle l’expression d’un accord concerté auquel cas, il serait utile de savoir quand, avec qui et pourquoi cette décision a-t-elle été prise ? Des réponses apportées à ces questions dépendent les évolutions des prochaines jours ou semaines qui peuvent impliquer plusieurs sphères de décision dans les plus hautes hiérarchies du pouvoir.

Akli Rahmoune

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :