Séisme dans le sérail : Hamel chute

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’affaire de la cocaïne n’en finit pas de rebondir. Première victime importante, le général Abdelghani Hamel patron de la DGSN. Remplacé par Mustapha Lahbiri, responsable de la protection civile.

Le nom du général Hamel avait été cité dans le scandale de la cocaïne après qu’une rumeur impliquant son chauffeur eu largement circulé. La DGSN publie un communiqué qui assure que le mis en cause relève du parc automobile. Cette précision qui n’en est pas vraiment une a contribué à amplifier les interprétations et les spéculations sur la réalité de la relation pouvant lier cette personne au premier responsable de la police.

La dernière déclaration de Hamel remonte à aujourd’hui. Il lance un message accusant implicitement ceux qui traitent en premier le dossier de la cocaïne. Tout en déplorant le dépassement qui ont accompagné l’instruction, Hamel ajoute : « Celui qui veut lutter contre la corruption doit être propre ». Cette ultime déclaration n’est probablement pas sans lien avec la sanction qui l’a frappé quelques heures plus tard.

Réputé proche du cercle présidentiel dont il partage les origines régionales, Hamel, issu du corps de la gendarmerie se fera peu à peu connaitre par une propension à assurer une relative cohérence au corps de la police. Certains n’hésiteront pas, dès 2014, à citer son nom comme possible successeur de Bouteflika.

Akli Rahmoune

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :