Bouira, le développement rural inclusif à l’ordre du jour

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’association « AGIR » pour le développement, la citoyenneté et l’environnement a organisé aujourd’hui une rencontre avec les associations en vue de lancer un projet de promotion d’un DRI (Développement Rural Inclusif). Des directions de la wilaya dont la DJS (Direction de la Jeunesse et des Sports), la DSA (Direction des Services Agricoles) ainsi que des organismes de l’Etat tels que les forêts, la chambre d’artisanat et des métiers ont été également invités. Cette rencontre, tenue au niveau de l’ODEJ (l’Office Des Etablissements de Jeunes) M’hamed Issiakhem, a vu aussi la participation des Elus locaux.

Le président de l’association organisatrice, Sbaai Massinissa, a, dans son intervention préliminaire, déclaré que « tout ce que nous faisons au niveau de la wilaya de Bouira, c’est pour renforcer les associations. »

C’est en partenariat avec l’Union Européenne et l’Etat algérien (à hauteur de 50 % chacun) que plusieurs projets seront financés à hauteur de 20 millions d’Euros dans 04 wilayas, en collaboration avec 04 associations pour une durée de 21 mois.

Invité dans ce cadre, Madame Claire Martel, de l’organisme « Humanité et Inclusion » (Le nouveau nom d’« Handicap International) a rappelé les valeurs de l’ONG qu’elle représente et qui sont « engagement et intégrité. » Selon les statistiques qu’elle a données, c’est « 01 milliard de personnes, soit 15 % de la population mondiale, qui vit avec un handicap et 35 millions d’enfants dans le monde sont sans scolarité. »

Présente à l’aide de 1 000 partenariats dans le monde en 2017 et en Algérie depuis 1998, HI (Humanité et Inclusion) a surtout activé dans le social « en soutenant les victimes de terrorisme, les maladies graves, les handicapés et les personnes en difficulté… » selon sa représentante.

La dynamique des territoires ruraux, la bonne gouvernance rurale, l’investissement en agriculture sont les créneaux qu’a choisis cette organisation pour aider les artisans, et les agriculteurs porteurs de projets à les réaliser.

Le maire RCD d’At Mansour, Amrane Youcef, est intervenu durant les débats dans l’objectif de faire bénéficier le gisement de la pierre bleue de sa municipalité d’un projet de financement. Il a exprimé le vœu de voir les jeunes artisans qui travaillent au niveau de la carrière s’organiser pour recevoir un aide dans le cadre de ces projets de Développement Rural Inclusif. Le projet d’extraction et de la taille de la pierre bleue d’At Mansour a pour objectif, selon le P APC, « de pérenniser le métier de tailleur de pierre, de sortir le travail de la taille de la léthargie, d’instaurer un site touristique de montagne au vu du relief de cette commune et enfin de créer une maison de la pierre. » Tout un programme du P APC RCD d’At Mansour en faveur des jeunes. sera-t-il entendu ?

Chabane Slimane

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :