Bouira, plusieurs cas de fièvre aphteuse signalés

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Cette semaine, 05 cas de fièvre aphteuse ont été signalés dans la wilaya de Bouira. Après Sétif, Tizi Ouzou, Bouira, c’est au tour de Bejaia, hier, de voir cette maladie virale, contagieuse qui touche les ongulés, se propager au moins au niveau de cinq communes.

Au niveau de la wilaya de Bouira, cinq foyers suspects ont été détectés dans la région d’Ain Bessam, une trentaine de kilomètres à l’ouest du chef-lieu de la wilaya. C’est ce qui ressort d’un rapport de l’inspection vétérinaire qui dépend de la DSA (Direction des Services Agricoles) de la dite wilaya. C’est dans trois exploitations agricoles privées que ces cas ont été détectés. Les vétérinaires se sont déplacés à Aïn Bessam où ils ont procédé à des prélèvements. Ces derniers ont été envoyés au laboratoire d’Alger pour analyses.

Les services vétérinaires ont déconseillé aux éleveurs de déplacer leur bétail, notamment vers les marchés de la région afin de circonscrire la maladie. Tous les points de vente ont vu leur activité arrêtée.

A Bejaia, la maladie des bovins qui vient de se déclarer, a amené les services compétents à décider l’abattage d’une dizaine de vaches.
A Sétif, Deux foyers suspects de fièvre aphteuse ont été détectés récemment. Le premier foyer a été signalé dans la commune de Bir-El-Arch à l’est. Un animal a été abattu. Le second est celui d’At Ouartilène au nord. Là, ce sont deux génisses qui ont été également abattues.

Tous les abattoirs et les marchés à bestiaux sont sous surveillance. Et les éleveurs sont appelés à signaler les cas suspects. Il est conseillé de vacciner tout le cheptel. Allons-nous revivre la catastrophe de 2014 ? Se demandent les éleveurs.

Slimane Chabane

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :