Elections présidentielles d’Avril 2019: Un Benflis, un !

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 

Dans un entretien rapporté par le quotidien El Watan, un mystérieux Sébastien Boussois, chercheur en sciences politiques, jure par ses grands Dieux que Benflis Ali est l’homme providenciel pour une transition calme et sereine. A voir l’évolution des choses, Benbou a déclenché son artillerie et ses relais extérieurs pour activer ses agents dormants.

Quand on lit le titre « Ali Benflis, un destin algérien », on a l’impression d’une biographie sur Messali Hadj, Abane Ramdane ou Boudiaf. Ensuite on découvre un homme ayant participé au pouvoir mais qui, selon le politologue, « il n’a pas passé plus de cinq ans au pouvoir (c’est tout, NDLR), il n’est pas issu du sérail et il a œuvré pour les  droits de l’Homme ». Quand ? et pour quelle cause ?

Si on venait à pousser plus loin, il serait presque question de Gandhi. La bizarrerie demeure dans le fait que Mr Boussois n’exclue pas la candidature de Saïd Bouteflika. Il y voit même une alternative au vu des accointances de ce dernier avec l’armée et l’ex DRS.

Si c’est Macron qui envoie là un messager ou espion, qu’il sache que son agent a fait une piètre démonstration de son pouvoir de dissuasion.

N’est pas Poutine qui veut. Le poids de la Russie dans les élections américaines donne lieu à des mimes. Et dans ce jeu de pitres, Sébastien Boussoi devrait prendre des cours au Kremlin.

 

  1. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :