Festival de la poterie de Maâtkas : Au cœur d’un savoir-faire ancestral

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Maâtkas, petit village situé à un peu plus de vingt km au sud-ouest de Tizi-Ouzou est en ébullition. En effet, dans une poignée de jours, la localité accueillera le 8e Festival culturel national de la poterie.
Après l’annulation de l’édition de l’an dernier pour manque de financement, cette année, la manifestation rempile, au grand bonheur des habitants de la région qui voient en ce rendez-vous annuel l’occasion de sortir de leur léthargie mais surtout de se retrouver au coeur d’une manifestation populaire et conviviale.
Prévu du 25 au 29 juillet, au collège Ounar-Mohamed, ce festival qui revêt toutes les allures d’une fête permettra à Maâtkas de devenir, l’espace de quelques jours, le carrefour d’artisans venant de plusieurs wilayas du pays.
Ainsi, la traditionnelle fête de la poterie est devenue un festival national grâce à l’engagement des autorités et de la population locale. Et malgré des difficultés, notamment financières, occasionnées par les restrictions budgétaires de l’Etat, des efforts soutenus continuent d’être fournis afin d’assurer la pérennité de ce rendez-vous.
Un savoir-faire qui résiste au temps
Constituant la mémoire d’un savoir-faire féminin ancestral, la poterie de Maâtkas a su résister aux aléas du temps et faire face au vent de la modernité et ce, grâce aux vieilles villageoises qui, en véritables gardiennes de la tradition, ont su préserver cet art et lui donner toutes ses lettres de noblesse. En transmettant le flambeau, ce sont aujourd’hui, les jeunes qui ont pour mission de perpétuer, de valoriser voire de sauvegarder ce pan important de notre culture et de notre patrimoine.
Pour cette édition donc, les organisateurs ont tracé un riche programme afin de répondre aux désirs des milliers de visiteurs, attendus à Maâtkas pour cette occasion.
Outre le traditionnel marché des potiers, animé par des dizaines d’artisans, venus des quatre coins du pays, une grande exposition-vente de poteries et autres produits artisanaux est également prévue pour permettre au public de découvrir les techniques et particularités de la poterie et de l’artisanat de chaque région d’Algérie mais aussi d’échanger avec les artisans pour mieux comprendre leurs préoccupations et conditions de travail.
Quatre conférences-débats animées par des enseignants de l’université Mouloud-Mammeri de Tizi-Ouzou sont également attendues, autour de thématiques liées à cet art millénaire. La première intitulée « La poterie kabyle : objet ethnographique, objet d’étude, objet commercial » sera animée par Mohamed Dahmani, la seconde sur « Les territoires de la poterie modelée en Grande-Kabylie » sera proposée par Zohra Saheb, la troisième rencontre portera sur « La valorisation institutionnelle des savoir-faire locaux : entre valorisation administrative, sauvegarde, et reconfiguration des métiers artisanaux » et sera animée par Mouloud Berbar. La dernière conférence sera assurée par Taleb Sidhoum Houria de l’université Smail-Mira de Bejaia qui mettra l’accent sur « L’exploitation des archives locales pour la mise en valeur des savoir-faire artisanaux ».
Le volet animation ne sera pas en reste puisque les organisateurs ont prévu des ateliers d’initiation pour les petits et les grands, des projections de films thématiques et des soirées artistiques.
Kahina A.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :