La coupe du monde, Benghabrit et Aslaoui : la leçon croate

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

​L’histoire triste d’hier du salafiste inculte ayant refusé de serrer la main tendue par la Ministre de l’éducation nationale, nous a rappelé un autre événement plus triste encore survenu du temps où Leila Aslaoui était Ministre de la jeunesse et des sports.

​On accueillait alors l’équipe iranienne de football qui devait affronter les verts. Aslaoui descend de la tribune officielle et se dirige, comme le veut le protocole et la tradition, vers les joueurs iraniens pour les présentations. Tous les joueurs iraniens ont refusé de lui serrer la main !

​Ce scandale n’a donné lieu à aucune suite ni protestation de nos autorités. Le match s’est déroulé comme si de rien n’était. Dans un pays qui se respecte, on aurait illico presto arrêté la rencontre et renvoyé ces joueurs chez leur prophète Khomeiny.

​Hier la Présidente croate, à la fin de France Croatie, a pris dans ses bras sous une pluie battante, tous les footballeurs autant français que croates. Voici  le fossé qui sépare une civilisation vivant au 21ème siècle à la notre qui fantasme d’un retour à l’homo sapiens lequel devait sûrement être plus moderne que ce que nous proposent nos actuels représentants d’un Dieu qu’ils sont seuls à connaître. Un Dieu qui selon eux aurait recommandé aux hommes de s’embrasser nez à nez tout en fantasmant sur un bouche à bouche.

​Par ailleurs ce même fossé sépare également nos dirigeants de ceux qui festoyaient hier sous la pluie de Moscou.

M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :