Mohamed Aissa dénonce : des intégristes veulent contrôler les Mosquée d’Algérie  

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’intégrisme se réinstalle à nouveau dans le pays. La montée en puissance des salafistes, pris en charge par l’Arabie Saoudite et les riches pays du Golf, devient un sérieux problème pour la Nation.

Et c’est le ministre des affaires religieuses, Mohamed Aissa, qui le dit. Ce dernier vient de lancer un véritable pavé dans la marre. Selon lui, des intégristes et des radicaux tentent de contrôler les mosquées de la république. Dans un message posté, ce samedi 30 juin, sur sa page Facebook, le ministre met en garde contre ses tentatives venant d’individus dans le seul but de ramener le pays à la période du terrorisme.

« Il n’est un secret pour personne. Des radicaux tentent sans cesse de s’emparer des mosquées de la république et de contrôler les pupitres. Ces individus ont réussi à infiltré des groupes qui paraissaient pacifistes. Ils sont à l’origine de la mort de deux imams, comme ils ont blessé et insulté des dizaines d’autres imams qui ne partageaient pas leurs idéologies », s’alarme-t-il.

En décrivant cette situation, le ministre menace ces intégristes de poursuites judiciaires. « Nous avons récupéré les mosquées de la république pour les consacrer seulement à Dieu. Nous avons saisi la justice, en laquelle nous faisons confiance, et nous souhaitons qu’elle mettra un terme à l’action de ces conspirateurs », précise-t-il.

Et de poursuivre à l’adresse de ces nouveaux fous de Dieu : « les mosquées de la République et leurs pupitres sont protégés par les lois de la République». La situation actuelle rappelle les périodes des années 1980 où les islamistes du FIS, aidés par le laxisme de l’Etat, ont pris possession des mosquées et des lieux publics. C’est ce qui leur a permis de semer la terreur dans la société.

Massinissa Ikhlef          

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :