Où va l’Algérie ? L’insoutenable légèreté de l’être

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

​Telle que déclamé par Cheikh H’mimed, le bilan de ce quatrième mandat de qui vous savez, est des plus positifs. L’Algérie et son peuple arborent le bonheur et la joie à chaque coin de rue.
​Après le Danemark et la Finlande, l’Algérien est classé troisième homme le plus heureux et le plus prospère de la planète terre.
​Chez nous il n’y a aucun problème de drogue. Les 701 kg de cocaïne ? un coup monté par les ennemis de l’Algérie et les opposants au cinquième mandat de Bouteflika. Le maire d’El Aouana ? Manœuvre de ceux qui ne veulent pas recevoir des touristes aux grottes merveilleuses de Jijel.
​Le limogeage de Madjer ? Un coup fourré des ennemis des combattants du désert. Un an et demi de blocage du projet d’Issaad Rabrab ? Un croche pied des éléments du MAK activant dans la zone non franche du port de Bejaïa.
​La maladie du Président de la république ? Une pure invention des médecins relevant du service neurologique franco-suisse. L’assassinat de Boudiaf ? L’affaire Khalifa ? L’affaire Hadj Bettou ? Que de vieux souvenirs pour les nostalgiques de l’ère d’avant à laquelle nous avons imposé la réconciliation nationale.
​Alors laissez en paix Abdelaziz, Saïd, Saïdani, Ouyahia, Ould Abbas et tutti khorti. Occupez vous de vos problèmes des prix des fruits et légumes. L’Algérie n’est pas votre affaire. C’est la nôtre.
​Une sacrée affaire ! Cool ou ouakal.
M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :