Parade du 5 juillet : l’image honteuse et choquante d’un cadre de Bouteflika

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Après avoir reçu une médaille des maires, un cheval de la société civile de Djelfa et une invitation à briguer un cinquième mandat à Oran, le plus célèbre des cadres d’Algérie participe à une parade dans les rues d’Alger. Il s’agit du portrait du président Bouteflika.

Placé dans un cadre géant et porté par quatre hommes devançant un carré de la garde républicaine, le portrait fait le tour d’Alger. Il oblige même des ministres et des officiels à se mettre en garde à vous, quand il arrive à leur niveau, en ce matin du 5 juillet, date correspondant à l’anniversaire de l’indépendance de l’Algérie.

Mais cette date qui devrait être une étape pour faire le bilan de près de soixante ans d’indépendance, a été célébrer par de la pire des manières. « Une honte nationale », dénoncent des internautes qui n’ont pas hésité à partager et à commenter cette image du cadre se pavanant à Alger sur les épaules de quatre pauvres membres de la garde républicaine.

Devant l’incapacité avérée du chef de l’Etat impotent à accomplir ses missions présidentielles, les tenants du pouvoir, qui l’invitent aujourd’hui à rempiler, n’ont rien trouvé qui d’inventer la séquence du cadre. Une idée copiée chez le régime nord-coréen. « Ils ne recule devant rien. Ils sont décidé à humilier le pays et les algériens », dénoncent certains internautes qui crient au scandale.

« On va être gouverné par un cadre en bois », ajoute un facebooker dépité qui appelle à mettre un terme à « cette mascarade qui fait de l’Algérie la risée du monde entier ».

  Massinissa Ikhalef 

 

 

 

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :