At Laaziz (Bouira) : le RCD donne la parole aux citoyens

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le RCD (Rassemblement pour le Culture et la Démocratie) est allée, cet après-midi,  à la rencontre des citoyens d’At Laaziz, commune situé à une dizaine de kilomètres au nord de la ville de Bouira. Une rencontre organisée par le conseil communal RCD de cette municipalité,  une des plus démunies de la wilaya.

Le président du bureau régional abordera, dans son intervention aussi bien le volet politique qu’économique. Kaci Yahiaoui a dénoncé, à l’occasion, « la dilapidation et le vol des biens publics et le détournement des voix des citoyens lors d’élections. » A l’appui de ses dires, il citera l’exemple des 1000 milliards de dollars, l’autoroute est/ouest ainsi que de nombreux mégas projets de développements.

Abbas Mouloud, « a relevé la disparité régionale en matière de développement entre les différents communes de la wilaya de Bouira et les propositions des élus RCD au niveau de l’institution pour un équilibre dans la répartition des richesses et des projets de développements dans la région. » l’élu APW a rappelé que dans cette perspective « une proposition a été faite au wali de créer une zone industrielle géante dans les commune du nord-est. »

Intervenant après le président du bureau régional et l’élu APW, Slimane Chabane, cadre du RCD, a confié à l’assistance nombreuse, malgré un orage qui s’annonçait, que « si en 1962, on vous a ôté la parole, aujourd’hui, le RCD vous la redonne, en 1999, il ne manquait plus qu’on vous ôte votre subsistance avec la vie de plus en plus chère. Nous avons un pays riche avec un peuple pauvre.»

Et l’orateur de rappeler le combat des vétérans de 1980 avec Said Sadi, Mouloud Lounaouci, Salah Boukrif, Mustapha Bacha, Idir Ahmed Zaid, Djamel Zenati … grâce auxquels le combat de plusieurs générations, depuis 1926, a aujourd’hui abouti, en reconnaissance de Yennayer et de tamazight langue nationale et officielle. « Bouteflika n’a aucun mérite dans le combat amazigh, et comme l’a annoncé Hend Sadi à Alger le 20 avril 2017, c’est le roi Miscipsa qui a, le premier, officialisé la langue amazighe en  118 avant J.C. » a jouté l’intervenant non sans rappeler « les inscriptions bilingues (tamazight et punique) de Dougga en Tunisie réalisées par Micipsa en l’honneur de son père Massinissa » tel que l’a affirmé le docteur Hend Sadi

Quant à l’élu APC Drizi Mohamed, il rappellera le slogan du RCD « Ddaw webrid, nnig ubrid, leqrar-is d abrid » énoncé par Saïd Sadi avant d’aborder les problèmes vécus par les citoyens de la commune d’At Laaziz dont « l’éclairage public, le manque d’eau potable, la question des LPA (Logements Promotionnels Aidés) que l’actuel Maire a refusés leur préférant les logements sociaux »

Le débat qui a suivi était d’un bon niveau politique et avait intéressé le public qui, malgré une pluie fine qui s’est mise à tomber, n’ont pas voulu « lâcher » les responsables du RCD Et ont proposé de continuer les débats dans le hall de la bâtisse abritant les locaux professionnels. Ce fut chose faite. Normal « le niveau du peuple est supérieur à celui des dirigeants. »

                                                                                                       Salim Addar     

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :