Boumerdès: Des villageois expriment leur colère à Laazib

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Rien ne va plus à Laaziv (Naciria), une commune située à l’est de Boumerdès. Il y a près d’un mois, le RCD avait prédit une telle situation en dénonçant la fuite en avant des élus locaux et l’absence de la transparence dans la gestion des affaires de la cité. Ce dimanche, des dizaines d’habitants de plusieurs villages notamment d’Imaghninen, Ihessamen, Taazibt et Bouassem ont fermé le CW 107 pour protester contre l’état dégradé de ce tronçon routier qui relie les villages précités au chef-lieu communal ainsi qu’au reste du monde.

Les villageois, après une multitude de tentatives d’approcher les responsables et de les inciter à lancer des travaux d’aménagement notamment au niveau de lieu-dit Tighilt à proximité du lycée, ont creusé un chenal au milieu de la route pour empêcher la circulation et dénoncer l’immobilisme des autorités locales.

Plus de quatre ans sont passés après le glissement de terrain qui s’est produit à Tighilt et les autorités n’ont pas bougé le petit doigt pour éviter un drame au niveau de cet important axe routier. Des solutions à la va-vite et des bricolages ont été entamés pour réparer la route mais en vain. Le danger est toujours là. Les usagers de la route sont toujours exposés au danger.

En juillet dernier, le conseil communal du RCD de Laaziv avait rendu public un communiqué dans lequel la structure communale du Parti de Mohcine Belabbas avait tiré la sonnette d’alarme sur une gestion opaque des affaires de la commune par une alliance FFS, FLN et El Moustakbel. Cette alliance contre nature a transformé l’APC en une agence d’emploi au lieu de penser à l’avenir de la population et au développement local.

                                                                                                            Zitouni Youcef

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :