Feuilletons d’été     Les frasques et les filouteries héroïnes de la saga  

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Cet été risque d’être particulièrement long, avec ou sans Aïd El Adha. Des historiettes de  simples parkingueurs criminels jusqu’aux bouchers de tout étal assassins de l’Economie nationale, en passant par les baîllonneurs  de l’expression et les tueurs de clubs de football, on risque point de s’ennuyer.

 Les dernières rumeurs font état d’un nombre important de membres du Forum des Chefs d’entreprises (FCE) affiliés au trust ès viande-cocaïne de sir Kamel Chikhi. Cette bombe, si elle venait à se confirmer ne fait que rajouter un peu plus de sel et de suspense, à cette série qui dépassera sûrement de loin au box office Star wards et sex and city.

 A la seule différence que nos feuilletons aussi lugubres et Hitchcockiens soient-ils à leurs débuts, finissent toujours par un happy end burlesque.

 Donc 701 kilos de mensonges, de faux procès et de turpitudes politico-cinématographiques à gober dans ce qui reste de ces vacances entrecoupés encore une fois par une histoire de sang coulant à flot. Heureusement, celui des moutons. Des autres moutons…   

 

M. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :