Journées cinématographiques de Bejaïa: une 16 édition pleine de nouveautés

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Les Rencontres cinématographiques de Béjaïa (RCB) reviennent avec une 16e édition haute en couleurs.
Rendez-vous très attendu des passionnés de 7e art, les Rencontres cinématographiques de Béjaïa (RCB) prévues du 1er au 6 septembre prochain promettent beaucoup de nouveautés et autant de belles surprises.
L’association Project’heurts, initiatrice de l’événement a, en effet -et comme à son accoutumée- veillé au grain, peaufinant le programme de cette édition qui promet de tenir la dragée haute aux précédentes.
Ainsi donc, pour cette cuvée 2018, il a fallu aux organisateurs visionner quelques 500 œuvres filmiques, entre longs et courts métrages. En définitive, pas moins de 24 films seront projetés (21 en avant-première et 6 longs métrages documentaires), parmi lesquels «Des figues en avril» de Nadir Dendoune (France), «Jusqu’à la fin des temps» de Yasmine Chouikh (Algérie), «La bataille d’Alger, un film dans l’histoire» de Malek Bensmail (Algérie/France), «L’héroique Lande» de De Nicolas Klotz et Elizabeth Perceval (France)…etc
En plus des projections-débats programmées à la Cinémathèque de Bejaïa, des cafés-ciné ainsi qu’un master class sont également prévus lors de cette édition qui, en outre, propose plusieurs nouveautés, à commencer par le lancement de la 1ère Rencontre nationale des ciné-clubs avec, pour objectif, de « trouver des passerelles entre les acteurs et les animateurs des ciné-clubs ». A ce titre, huit ciné-clubs algériens (Alger, Annaba, Bejaïa, Tlemcen, Bordj et Mascara, le doyen vieux de 30 ans) et deux étrangers (Fédération tunisienne des ciné-clubs et la maison du cinéma de Nouakchott) y prendront part.
Par ailleurs et c’est la seconde nouveauté des RCB 2018, c’est l’invitation d’une dizaine de festivals de cinéma des quatre coins de la planète. L’ouverture de ce nouveau jalon permettra d’établir le dialogue entre les festivals du monde avec un « Focus sur Afak », organisme finançant des films dans le monde arabe. Pour ce dernier volet, les rencontres se tiendront à Bejaïa, puis à Alger.
A noter enfin, qu’à l’instar des précédentes rencontres, cette 16e édition sera ouverte gratuitement au public car, comme l’estimera la directrice artistique des RCB, à travers cette gratuité, l’objectif des Rencontres est de « réconcilier le public algérien avec le cinéma en lui proposant des films récents en provenance de plusieurs pays»
Kahina A.

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :