Bouira, le RCD tient son premier Conseil Régional

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

La première session du Conseil Régional du RCD Bouira s’est tenue hier au niveau de la maison de la culture Ali Zamoum. Présidée par Kaci Yahiaoui, le premier responsable du Bureau Régional et rehaussée par la présence Malik Hessas, secrétaire national chargé aux élections, la rencontre a eu pour ordre du jour le débat et la concertation sur tout ce qui a trait à la wilaya de Bouira en matière de politique générale et de développement régional.

La disparité inter régions et le retard dans le développement de la wilaya ont été soulignés par les intervenants. Le retard pris dans le lancement et la réalisation de certains projets, le gel de nombreux autres sur tout le territoire de la wilaya ont été mis en exergue.

Le secrétaire national aux élections a rappelé les nouvelles instances issues du dernier congrès, celui de février dernier : les conseils communaux et les conseils régionaux qui seront désormais un cadre où les militants du Rassemblement pourront débattre, traiter des questions et des problèmes des citoyens dans les limites de leurs compétences territoriales, c’est à dire la commune et la région et proposer les solutions idoines.

Le Président du BR fera un bref rappel des activités aussi bien organiques que publiques du BR depuis son installation le 28 Avril 2018.

Dans sa longue intervention, Slimane Chabane, cadre du RCD, a fait une rétrospective aussi bien historique, géographique qu’économique de la wilaya de Bouira. Les projets structurants (autoroute et barrages) et les lacunes qui y ont été relevées, les projets gelés, le problème de l’AEP (Alimentation en Eau Potable), le réseau routier défectueux, les terres agricoles rognées par le béton malgré l’existence d’une loi qui les protège, la qualité des logements construits qualifiés de « cages à poule » …ont été les déficiences soulignées dans son intervention.

S’agissant  des projets gelés qui touchent de nombreux secteurs, l’intervenant a fourni des chiffres qui ont laissé l’assistance déconcertée. L’exemple des 10 projets gelés du secteur de la santé et les 200 milliards de centimes des projets également gelés du secteur de l’énergie à lui seul.

Au cours de cette session du CR du RCD, le développement de la wilaya de Bouira a été passé au peigne fin. En matière organique, l’élargissement de la base militante et l’installation de conseils communaux seront poursuivis avec constance et régularité.

                                                                                                   Salim Addar 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :