Bouira, l’université déficitaire en places pédagogiques

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

 L’université Akli Mohand Oulhadj de Bouira accuse un énorme déficit en places pédagogiques cette rentrée universitaire 2018/2019. En effet, alors que sa capacité d’accueil est seulement de 12 300 étudiants, ce sont 24 000 qu’elle se voit obligé d’accueillir septembre de cette année. Le nombre des nouveaux bacheliers qui se sont inscrits durant cet été au niveau de Bouira est 3 000  étudiants alors que diplômés sortants avec un master 2 sont de 1 600.

Par conséquent, on se retrouve quasiment avec une place pédagogie pour 02 étudiants. Avec ses 08 facultés, 09 laboratoires de recherche, 565 enseignants dont 14 Professeurs, 36 Maitre de conférences « A », 63 Maitres de conférences « B », 323 Maitres-Assistants « A », 129 Maitres-Assistants « B », l’université Akli Mohand Oulhadj de Bouira se retrouve dans un état d’entassement avancé des étudiants au niveau des amphis et des salles de cours.

 La promesse du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique de garantir à chaque étudiant une place pédagogique n’est pas pour demain.

Chabane Slimane

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :