Chanson : Djamel Allam tire sa révérence

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Nouveau deuil pour la chanson Kabyle et algérienne. Un autre monument vient de tirer sa révérence. Après des années de lutte contre la maladie, le chanteur Djamel Allam rend les armes. Il est décédé, ce samedi, à l’âge de 71 ans, dans un hôpital parisien en France.

La triste nouvelle a vite fait le tour de la toile. Sur les réseaux sociaux, des nombreux internautes, dont des personnalités et des connaissances du chanteur, ont exprimé leur tristesse. Ils ont toutefois rendu hommage à ce monstre de la musique qui s’est imposé comme une star nationale et internationale grâce à son talent.

Le premier à confirmer l’information sur la disparition de Djamel Allam est le ministre de la culture, Azzedine Mihoubi. Sur page Twitter, ce dernier a fait référence aux propos de l’artiste Safy Boutella.

« Je viens de recevoir un triste nouvelle de la part de l’artiste Safy Boutella, que le grand artiste algérien, l’un des maîtres de la chanson kabyle Djamel Allam (71 ans) est décédé après une longue maladie, dans un hôpital Parisien. Nos sincères condoléances à toute la famille», écrit le ministre.

Il a été hospitalisé depuis des mois en France pour soigner un cancer. Né en 1947 à Bejaia, Djamel Allam apprend la musique au conservatoire de la ville sous la direction du grand Sadek Bedjaoui. Il a atteint une notoriété internationale grâce notamment à la chanson Argu (Rêve) puis Ma ara d yughal (Quand il reviendra).

L’Algérie perd un autre grand artiste qui a porté l’amour de sa patrie dans le monde entier durant une longue et riche carrière qui approche le demi-siècle. Au mois de mai dernier un hommage lui avait été rendu au Cabaret Sauvage, à Paris en présence d’une grande foule venue voir cet artiste adulé.

Massinissa Ikhlef  

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :