Des moustiques Tigre indomptables :Choléra, malaria, scorpionnat, 5ème mandat. Cela rime parfaitement !

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

L’anniversaire portant paix et réconciliation nationale tombe à pic avec le retour de certaines maladies médiévales en Algérie. Malaria, paludisme, choléra et désir maladif d’un chef de tribu, d’un Ute de maintenir le douar Algérie en l’état. Ce sont là quelques résultantes des « progrès extraordinaires » réalisés par le candidat aux prochaines présidentielles. Soutenu par les plus opportunistes politiciens qu’ait connu la planète sous développée, Boubou n’ose même pas dire « foutez-moi la paix, je veux me reposer. »

Comment donc un Ouyahia a pu sortir de l’Ecole Nationale d’Administration ? Comment peut-il être un descendant de Massinissa ? Comment un Ould Abbes a-t-il pu se retrouver en haut des commandes politiques d’un pays qui ne manque pas de leaders beaucoup plus aguerris et qui n’ont pas besoin de faire faussement école avec Angela Merkel ?

Toutes ces personnalités, tous les walis, les présidents d’APC n’ont pas pu venir à bout de 25 mm de pluie et d’un moustique disparu de la planète Terre pour se réfugier uniquement en Algérie. A El Mouradia proche de la présidence où les commis travaillent mais n’habitent pas et dans le reste du pays, le camion de désinfection  ne passe plus depuis que le moustique tigre est devenu Roi de la jungle Algérie suite à l’absence d’un lion.

Notons en fin de parcours moustiquaire, que des Algériens vivant en France sous la protection de leur sœur aînée, ont séquestré cette dernière car elle avait en tête d’épouser le fils d’un harki…

Ils ne peuvent pas aller bien loin pour la simple raison qu’ils vivent dans un pays où l’on ne séquestre pas les femmes comme au bled d’Ould Abbas et d’Ouyahia. Sans compter que la frangine en question est membre de la République en Marche, parti au pouvoir d’Emmanuel Macron. Bonjour les mandats d’arrêt.

  1.   Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :