Grève de Sénateurs, cannabis à gogo, choléra, scorpions    Un pays franchement délabré    

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Pendant que la Direction générale de la Sûreté nationale lance une campagne de sensibilisation au profit des voyageurs quant aux matières prohibées dans leurs bagages durant leur vol aérien, un Commandant de la Gendarmerie nationale a été arrêté avec à bord de son véhicule, 150 kg de cannabis. Il faisait partie du Groupement d’Intervention Rapide (GIR).

Apparemment les 701 kg de cocaïne ont fait des émules, même en plus léger. Donc aussi des responsables de la Sécurité nationale ont compris que l’Algérie était devenue une passoire où des milliards sont engrangés grâce à la situation délabrée que vit le pays.

Délabré parce que même des Sénateurs sensés représenter le Peuple en communion avec l’Etat, se mettent en grève pour défendre un des leurs pris en flagrant délit de corruption. En ce feuilleton de déballage sans précédent, même le fils du Wali d’Alger a été entendu par la Justice. Que de fils à la barre !

Pourquoi Saïd et Abdelkader ne le seraient-ils pas ? A ce train, il faudrait peut-être déterrer Chabou, Chadli, Bencherif, Ben Bella pour qu’ils soient entendus à leur tour.

Dieu seul sait ce qu’ils ont dû commettre du temps où on croyait au socialisme spécifique. Plus Personne ne croit en la chasteté d’une partie de l’Armée ni en celle de certains civils politiques depuis 1962.

         Alors pourquoi pas une Justice rétroactive ? Là aussi on découvrirait, promis juré, des surprises à causer la syncope.

         Le choléra politique existait bien avant les égorgeurs de la décennie noire et les bouchers de l’année 2018.

  1. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :