Il révèle son cancer: Abdelmadjid Sidi Saïd quittera l’UGTA au prochain congrès

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Le secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) révèle publiquement la nature de sa maladie. Alors que l’ensemble des cadres de la centrale syndicale étaient, depuis de longues années, au courant des souffrance de leur chef, Abdelmadjid Sidi Saïd le fait savoir maintenant à l’opinion publique.

« J’ai un cancer », déclare-t-il, à l’ouverture, ce dimanche, de la réunion des instances de l’UGTA. « Je suis retraitable. Je suis partant et je suis malade. Vraiment je suis malade, je ne le cache pas, ce n’est pas honte. Il vaut mieux que je l’annonce moi-même, j’ai un cancer », explique-t-il.

En annonçant son départ, le patron de l’UGTA se défend. « Malgré cela, je suis là comme syndicaliste. Pour ceux qui spéculent concernant mon départ, je vous informe que j’ai demandé une évaluation de ma carrière professionnelle, c’est mon droit. Ils disent aussi que j’ai la nationalité française (…) Ceux qui spéculent veulent créer la zizanie dans les milieux des syndicalistes et des travailleurs », estime-t-il.

Abdelmadjid Sidi Saïd ne donne pas plus de détail sur son état de santé et la nature du cancer, dont il souffre. Le patron de l’UNGTA, rappelons-le, a fait plusieurs déplacements en France pour se soigner.

Né, le 4 février 19491 à Ain El Hammam (ex-Michelet), Abdelmadjid Sidi Saïd est à la tête de l’UGTA depuis 1997. Il avait succédé à Abdelhak Benhamouda est tué en 1997 lors d’un attentat terroriste.

Il est qualifié, notamment ces dernières années, de « pompier du pouvoir », puisqu’ils s’opposent catégoriquement à toute grève des travailleurs, notamment dans le secteur économique où l’UGTA compte encore des adhérents.

Massinissa Ikhlef 

 

 

 

 

 

 

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :