Imams de Bouira, potes de Chikhi le boucher : Après les Imams, le déluge !

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Il y a plus d’une semaine, on nous annonçait à grande pompe que plus d’une vingtaine d’Imams de la wilaya de Bouira étaient interrogés par un juge pour « accointance d’intérêt et complicité » avec le célèbre Pablo Escobar Chikhi, le Kabyle, Annabi mais travaillant entre Oran et Rio de Janeiro. On ne sait pas ce qu’il est advenu de ces croyants camés.

Plus grave, cette histoire d’inondations faisant des morts à cause de 5 minables millimètres de pluie alors que des vents de 350 km ne font que se faire envoler quelques toitures et endommager des véhicules mal garé aux Etats-Unis.

Pour renforcer la campagne d’un cinquième mandat, et contre les bilans positivement hallucinants exposés par les partisans du parti des  Mountazihines, nous disons que vous n’êtes même pas capables de déboucher un avaloir. Que 5 mm d’orage tuent des Algériens à Oum El Bouaghi, à Tebessa, et aujourd’hui à Constantine. Pas tous les Algériens, car ceux qui vivent à Club des Pins ou à Mantes La Jolie ne savent même pas ce que veut dire une djerraya, une gargouille quoi.

Que Dieu, ses Souhaba, ses Khoulafa et les Imams amis de Chikhi m’expliquent pourquoi des Présidents d’APC sont élus en cette  basse Algérie ?!

Car avant la presse, ce sont eux qui normalement doivent pallier aux défaillances d’un Etat muet et moribond  ne bougeant qu’une seule main. Celle du bâton et de fer sans aucun gant de velours…

  1. Kassi

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :