23e Salon international : Journée d’étude sur la littérature amazighe

Dans le cadre du 23e Salon international du livre d’Alger, une journée d’étude intitulée « La littérature amazighe : genèse, typologie et évolution » est prévue le 7 novembre 2018.

Organisée par le Haut-Commissariat à l’Amazighité, cette rencontre verra l’intervention de plusieurs universitaires et spécialistes de la langue et de la littérature amazighe qui reviendront dans leurs communications sur la genèse de la littérature écrite de langue amazighe dont les débuts -timides- remontent à la seconde moitié de la période coloniale et dont la véritable éclosion se situe au débuts des années 1980, avec la parution de romans et d’œuvres universelles traduites en tamazight.

Les problématiques abordées au cours de cette journée de réflexion sur la littérature d’expression amazighe sont notamment l’Histoire de la littérature amazighe à travers les étapes charnières de son évolution, l’étude de la littérature d’une des variantes de la langue amazighe (berbère, mozabite, chaoui, zénète, touareg…), l’esthétique de la littérature amazighe dans les différents genres littéraires comme le roman, la poésie, le conte, …etc

Si El Hachemi Assad, Secrétaire général du HCA prononcera l’allocution d’ouverture, avant de céder la tribune à l’écrivain et chercheur en tamazight, Mohamed Salah Ounissi qui, à travers son intervention, donnera un « Aperçu sur la littérature amazighe dans les Aurès, des années 90 à ce jour ». La seconde communication sera présentée par Tahar Abbou, maître de conférences B à l’université d’Adrar qui présentera une communication sur « La littérature amazighe en Zenatia dans la région du Gourara ».

D’autres spécialistes de la littérature amazighe se relayeront tout au long de la matinée, éclairant l’assistance de leur lumière et partageant avec elle le fruit de leurs longues recherches. C’est le cas d’Abdallah Seddiki, enseignant, master en linguistique amazighe qui donnera une communication intitulée « Arucu n muhagh, inhiten d ozzawen ». La Doctorante en littérature amazighe, de l’université de Bouira, Zina Hamouni abordera, pour sa part, le thème « Tumgist deg tmetti taqbaylit », quant à Youcef Lassakeur, producteur, il s’intéressera à « Tẓuri n izelwan d ineḍ-nnes di weṣči n tɣerma di Tmetti n at Mẓab », suivi de la Doctorante en littérature amazighe à l’Université de Bouira, Aldjia Mezouari qui fera un exposé intitulé « Uguren n usismel n tewsatin deg umezruy n tsekla tamaziɣt ».

Les débats clôtureront la séance matinale, avant de reprendre dans l’après-midi avec d’autres intervenants qui s’attaqueront à d’autres aspects de l’étude de la littérature amazighe.

Le cas de « Acewwiq, exemple d’un genre littéraire kabyle amazigh » sera ainsi le thème de la communication de Hassina Kherdouci, Professeur de littérature amazighe à l’université de Tizi-Ouzou, suivie des deux Doctorantes en littérature amazighe de l’université de Bouira, en l’occurrence Nawal Maouchi qui abordera la question de « Tamedyezt n tfaskiwin gar tsekla d uktazel » et Tilelli Bellal qui communiquera autour de « Talalit n wungal aqbayli: tulmisin d usatal-ines ».

La journée se clôturera sur l’intervention du traducteur littéraire, Bachir Adjroud qui fera un exposé sur « Tesuqilt temaziɣet.. F y-ils acawi.. Di temadyazet teεṛabet », suivi d’un débat avec l’assistance et lecture des recommandations.

Kahina A.

vous pourriez aussi aimer Plus d'articles de l'auteur

%d blogueurs aiment cette page :