Bouteflika a tordu le cou au principe de séparation des pouvoirs

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

Finalement, la séparation des pouvoirs, principe inscrit dans la constitution,  est une simple vue d’esprit ou plutôt un mirage dans ce désert démocratique qui caractérise le champs politique Algérien.

Le président de la république est bel et bien impliqué dans ce « lâcher de chiens » contre le président de l’APN. L’élu des putschistes pour succéder illégalement à Said Bouhadja revendique cette implication de l’exécutif dans le coup d’État. « Le président du FLN, le moudjahid Abdelaziz Bouteflika, ainsi que la direction du FLN, à sa tête son secrétaire général, m’ont honoré avec cette charge. Je vous en remercie », a déclaré Muad Bouchareb, sans s’encombrer d’aucune réserve.

Said Bouhadja est maintenant instruit sur le sort réservé  à sa missive envoyée  à son « pair ».

Moussa T

Get real time updates directly on you device, subscribe now.

%d blogueurs aiment cette page :